[GAillON : CERTAINS HIBERNENT, D’AUTRES ESTIVENT

Une difficulté technique l’avait empêché de regagner ses quartiers d’été. Cette fois, c’est fait ! Gaillon, la ville change, la ville change.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *